Le dépistage de la rétinopathie diabétique

L’origine du projet rétinographe


Les constats

L’Alsace est particulièrement touchée avec un taux de prévalence de diabète des plus élevés : en 2015, entre 7,5 et 8 % de la population soit environ 150 000 diabétiques dont 18 000 non diagnostiqués.

Le diabète est la 1ère cause de cécité dans la population active.
Lors du diagnostic de diabète de type 2, 20 % des patients présentent déjà une rétinopathie. Plus de 60 % des patients atteints de diabète de type 2 vont développer une rétinopathie pendant les 20 premières années de la maladie et 95 % des diabétiques de type 1.

prise en charge souvent trop tardive de la rétinopathie diabétique.
Complications évitables grâce au traitement par laser, dont l’efficacité a été démontrée.
Les Recommandations sont de réaliser un dépistage de la rétinopathie diabétique tous les 2 ans.

Les diabétiques ne font pas assez de fond d’œil : moyenne départementale 58%
obstacles au suivi ophtalmologique
manque d’information des patients sur le risque de complications oculaires et l’intérêt d’un suivi régulier ;
Précarité,…

Le but

Rendre le dépistage plus facile pour le patient :
Au plus près de lui,
Sur rendez vous
Gratuit (1/3 payant ALD)


Le public concerné

Patients diabétiques (I et II) majeurs et ayant moins de 70 ans.
Patients n’ayant pas eu de FO depuis plus de 2 ans.
Patients n’ayant pas une rétinopathie diabétique connue.


Les partenaires

Le projet est financé par l’ARS, la Région Grand Est et la CPAM
Sont également partenaires du projet :
Les MSP du Bas et Haut-rhin : Neuhof - Hautepierre - Cité de l’Ill - Schirmeck - Woerth - Fréland - Bartenheim - Mulhouse
La MSA - Le RSI - Les ophtalmologues- l’hôpital - Les orthoptistes
Les IDE Asalée - Les médecins traitants
Les partenaires associatifs locaux


Le dépistage en pratique

Affiche dépistage {JPEG}


En pratique pour le patient

JPEG

Le dépistage de la rétinopathie diabétique est rapide, environ 15 minutes, indolore et ne nécessite pas de dilatation pupillaire, ce qui permet au patient de rentrer chez lui rapidement.
Le patient concerné est identifié par la CPAM puis invité par courrier à se rendre chez son médecin traitant. Il est au cœur du dispositif en recevant les patients pour les informer des conditions de dépistages et remplir une fiche de données médicales nécessaire à l’ophtalmologue lecteur lors de son analyse.
Puis le pateinet se rend sur le site de dépistage concerné.
Les données médicales sont renseignées par une orthoptiste qui réalise ensuite les clichés puis les transmet par voie dématérialisée et sécurisée à un ophtalmologue lecteur pour analyse.
Les résultats sont envoyés ensuite au médecin traitant du patient.


En pratique pour le médecin généraliste
Il est au cœur du dispositif en recevant les patients pour les informer des conditions de dépistages et remplir une fiche de données médicales nécessaire à l’ophtalmologue lecteur lors de son analyse.

Dépistage en pratique pour le médecin généraliste {JPEG}
Dépistage en pratique pour le médecin généraliste


Les lieux d’accueil du rétinographe en 2017

sites de dépistages 2017 {PNG}
sites de dépistages 2017


Le calendrier du rétinographe

Du 13 mars au 28 avril 2017 : Maison de santé de Schirmeck
Du 29 mai au 13 juillet 2017 : Maison de santé du Neuhof
Du 4 septembre au 6 octobre 2017 : Maison de santé de Hautepierre
Du 9 Octobre au 17 novembre 2017 : Maison de santé de Woerth
Du 20 Novembre au 22 décembre 2017 : Maison de santé Cité de L’Ill